Recherche en cours

Projet Mitocure

Thérapie personnalisée pour la mutation du gène GFM1 codant pour le facteur de traduction mitochondriale EFG1

Durée

2017-actualité

Financement

280.000 €

Fundation Mencía

21. 355 €

Autres:

AEPMI: 120.930 €

G. Reserche

Centre Andalou de Biologie du Développement

Université Pablo de Olavide de Sevilla.

Objetifs

  • Coder le facteur de traduction mitochondriale EFG1.
  • Thérapie personnalisée pour la mutation du gène GTM1 à l’aide de fibroblastes et de cellules neuronales.

Résultats

-Caractérisation des mécanismes physiopathologiques dans les deux modèles cellulaires.

-Évaluation de l’efficacité d’une bibliothèque de composés pharmacologiques dans l’amélioration de ces altérations pathologiques

Les maladies mitochondriales englobent un large spectre de troubles musculaires et neurodégénératifs chroniques et progressifs causés par des mutations de l’ADN nucléaire (ADNn) ou mitochondrial (ADNmt), dont la plupart ne sont pas traités. Parmi ces pathologies figurent des mutations dans les gènes nucléaires impliqués dans la synthèse des protéines mitochondriales.

Étant donné que la traduction mitochondriale est essentielle à l’expression et à l’organisation correctes des complexes mitochondriaux, ces mutations provoquent de graves altérations du système de production d’énergie cellulaire. Un groupe de défauts dans la synthèse des protéines mitochondriales est causé par des mutations dans le facteur d’allongement de la traduction mitochondriale G1 (GFM1) qui code pour la protéine EFG1 (Smeitink et al., Am. J. Hum. Genette. 2006;79(5):869–877; Valente et al. Am. J. Hum. Genet. 2007;80(1): 44–58).

À ce jour, seulement une douzaine de cas de patients liés à des altérations de GFM1 ont été publiés dans la littérature. En outre, les symptômes de ces patients varient considérablement, pouvant se présenter de microcéphalie, myopathie, retard de croissance, dysphagie, encéphalopathie, insuffisances hépatiques et acidose.

L’objectif global de ce projet est de trouver des traitements personnalisés efficaces utilisant des fibroblastes et des cellules neuronales dérivées de patients présentant des mutations du gène GFM1. Avec cet objectif, nous proposons la caractérisation des mécanismes physiopathologiques dans les deux modèles cellulaires et l’évaluation de l’efficacité d’une bibliothèque de composés pharmacologiques commerciaux dans l’amélioration de ces altérations pathologiques.

Le dépistage pharmacologique personnalisé est basé sur l’hypothèse que différentes mutations ou variations génétiques interindividuelles peuvent contribuer de manière significative à la fois à la susceptibilité à la maladie et à la réponse aux traitements médicamenteux. L’objectif de la médecine personnalisée est de maximiser la probabilité d’efficacité thérapeutique et de minimiser le risque de toxicité des médicaments pour un patient individuel.

Les objectifs du projet sont éminemment pratiques et conformes aux principales priorités de recherche établies par les associations de patients car il générera des modèles cellulaires de la maladie, évaluera les cascades moléculaires qui conduisent à son développement et visera à trouver de nouvelles thérapies personnalisées efficaces chez les patients présentant des mutations du gène GFM1.

Exécution: 75%

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies